loader image

Hello New York 2021

New York, la Grosse Pomme

New York. Ceux qui n’y ont jamais posé les pieds la connaissent déjà, par le cinéma, les séries télé, la musique, la littérature. New York est une machine à rêves. Diverse, frénétique, électrique, magnétique, magique, vertigineuse, inventive, intense… les adjectifs se bousculent pour la décrire. C’est la ville des extrêmes et des superlatifs.

New York demeure la mégapole la plus peuplée des États-Unis, la plus visitée aussi. Ses musées comptent parmi les plus riches du monde. Et de sa mythique skyline, à l’emplacement des défuntes Twin Towers, émerge la silhouette à facettes du One World Trade Center, aujourd’hui le plus haut gratte-ciel d’Amérique du Nord.

New York, c’est LA ville, la ville des villes. Trop petite pour être un pays et trop grande pour être une simple cité. Chaque borough, chaque quartier a son identité propre, mais rien n’est figé. Il n’y a encore pas si longtemps, un voyage à New York se résumait à une visite du cœur de Manhattan. Rares étaient les touristes qui osaient s’aventurer jusqu’à Harlem, alors qu’aujourd’hui c’est un must pour sa cool attitude et sa trépidante vie nocturne. Même le Bronx devient une attraction touristique ! Quant à Brooklyn, c’est « le Manhattan du XXe siècle ».

À propos de cuisine, elle aussi est en pleine révolution. La vague bio-écolo qui a déferlé sur la Big Apple a redonné aux New-Yorkais le goût des bons produits. À l’instar de Brooklyn, les marchés fermiers fleurissent et les fermes urbaines poussent jusque sur les toits des immeubles. Une nouvelle génération de chefs est venue chambouler les traditions culinaires.

New York affiche un bourdonnement créatif permanent, nourri par une énergie inépuisable. Et si certains épisodes sombres ont laissé des traces indélébiles, New York se relève toujours, prête pour de nouveaux défis d’envergure.

Times Square

Ellis Island

De nombreuses personnes connaissent Ellis Island comme l’île de l’immigration : elle fut l’entrée principale de milliers d’immigrants qui venaient aux États-Unis pour poursuivre leurs rêves. Après tout, l’Amérique était le pays de la liberté et la patrie des braves. Tout le monde pouvait réaliser l’American Dream, ce qui tait impossible dans son pays d’origine.

Mais ce que certains ne savent pas, c’est qu’Ellis Island n’a été ouverte et utilisée en tant que centre d’accueil des immigrés qu’en 1892. Jusqu’à cette année-là, pendant environ 35 ans, c’était Castle Garden (à Lower Manhattan) qui servait de centre d’immigration de l’administration de l’état de New York et qui a enregistré plus de huit millions d’immigrants. Quand Ellis Island fut ouverte, 700 immigrants y passèrent –  la première s’appelait Annie Moore et elle était âgée de 15 ans. A l’arrivée, les immigrants devaient subir un examen médical (pour déterminer s’ils pouvaient être acceptés ou pas) et on leur posait une série de questions. Environ 2% des immigrants étaient refusés pour des raisons médicales ou autres, c’est pour cela que l’île est surnommée l’Ile des Pleurs (The Island of Tears).

Top of the Rock

La plateforme d’observation du Top of the Rock est située au 70ème étage de 30 Rockefeller Plaza. Vous y aurez une vue à couper le souffle sur New York. Prenez l’ascenseur au 70ème étage et découvrez les trois plateformes et profitez d’une vue à 360 degrés depuis le Top of the Rock. D’un côté, il y a une merveilleuse vue panoramique sur Central Park et de l’autre côté vous verrez les 86 étages de l’Empire State Building.

Statue de la liberté

La Statue de la Liberté (Statue of Liberty) est le symbole de la liberté politique et de la démocratie. Située au New York Harbor, la statue est l’entrée officieuse de New York City et accueille les visiteurs du monde entier. La France a offert la statue aux États-Unis à l’occasion de la commémoration du centenaire de la révolution américaine. La Statue de la Liberté fut ouverte au public en 1886.

Central Park

Central Park est un immense parc au cœur de Manhattan. Le parc, qui s’étend de la 59th à la 110th Street (de la Fifth à la 8th Avenue), a été aménagé, mais vous y trouverez toujours des parties de nature sauvage. Central Park accueille plus de 42 millions de visiteurs par an : c’est le poumon vert de Manhattan, New York. Les voiture sont bannies de nombreuses routes à Central Park et le parc offre une grande diversité de sites touristiques et d’activités. Été ou hiver, on ne s’y ennuie jamais !

High Line

Le High Line Park à New York est un long parc installé sur un ancien chemin de fer surélevé situé au cœur de Manhattan. Le parc s’étend de Meatpacking District à Hudson Yards et attire des millions de visiteurs chaque année. La traversée du parc offre de jolies vues sur la ville et Hudson River et permet d’échapper quelques instants à l’agitation des rues de Manhattan.

Siège de l'ONU

En 1945, l’ONU a été fondée par 51 pays ayant pour objectif d’améliorer la coopération dans les domaines des droits de l’homme, de la sécurité et de l’économie mondiale. Depuis 2011, l’ONU compte 193 États Membres. Le Siège de l’ONU se situe à New York sur la First Avenue le long de l’East River et est ouvert au public. Le Siège de l’ONU se situe sur un territoire international qui appartient aux 193 États Membres et bénéficie de l’immunité diplomatique. A l’intérieur de cette zone, l’ONU dispose de sapeurs-pompiers, d’un bureau de poste et d’un corps de police.

Et bien d'autres visites !

massa Sed Nullam quis libero commodo